MON HISTOIRE

De mère en fille…

J’ai découvert l’univers des abat-jour depuis toute petite, grâce à ma mère qui était abat-jouriste.

En 2017, immobilisée chez moi suite à une fracture du pied, j’étais en pleine réflexion sur ma vie professionnelle que je souhaitais plus créative et indépendante. Ma mère me parlait de son métier et je réalisais que je la regardais souvent faire mais que je n’avais jamais conçu un abat-jour ! A cela ma mère m’a répondu « il n’est jamais trop tard, je peux te montrer ».

Voilà comment cette belle aventure a démarré et ce fut comme une évidence d’assurer la continuité de ce magnifique métier d’art.

Ma mère me transmet tout son savoir-faire hors pair et précieux.